Céphalées Chroniques Quotidiennes

La céphalée chronique quotidienne (CCQ) est une plainte fréquente des patients pris en charge dans les consultations spécialisées. Elle ne représente pas une entité nosologique unique. Elle est subdivisée en quatre sous-groupes : la CTC, la céphalée persistante de novo ou d’apparition récente, l’hémicrânie continue et la migraine transformée. Sa prévalence exacte reste inconnue ; cependant une étude ancienne datant de 1976 et rapportée par Spierings et al avait trouvé une prévalence de 6 % avec deux pics de 8 % chez les patients âgés de 20 à 24 ans et chez ceux de plus de 64 ans

Le sex-ratio est de deux femmes pour un homme. Dans les centres spécialisés dans les céphalées, les patients consultant pour des CCQ représentent 40 à 80 %.Toutes les céphalées chroniques essentielles peuvent évoluer vers une CCQ. Cependant, 75 % des CCQ surviennent chez des patients présentant initialement une maladie migraineuse typique.

Le développement des CCQ peut être brutal (20 %) ou progressif (80 %) sur plusieurs années (10 ans en moyenne).

Les facteurs favorisant ce développement sont nombreux et variés ; cependant, deux facteurs sont fréquemment rencontrés : l’abus médicamenteux rencontré chez 40 à 50 % des patients. Les autres facteurs sont représentés par les traumatismes crâniens, le stress et les affections intercurrentes (sinusites, maladies générales, opérations…).

Le mécanisme de l’abus médicamenteux est le suivant : le patient a remarqué que le traitement est d’autant plus efficace que celui-ci est pris tôt dans la crise, le traitement enraye momentanément et de façon plus ou moins complète la céphalée, l’intervalle libre entre les crises se réduit, ce qui entraîne une augmentation de la prise médicamenteuse. Le patient se piège lui-même en prenant le traitement de manière quasi anticipatoire. Tous les médicaments peuvent être mis en cause, les plus souvent concernés sont cependant les médications en vente libre, notamment le Paracetamol.

Les critères IHS (International Headache Society) des céphalées définissent cet abus de médicaments de la façon suivante :

  • la prise médicamenteuse est régulière et dure depuis plus de 3 mois
  • elle est présente :
plus de 15 jours par mois pour les antalgiques non opioïdes (paracétamol, aspirine, anti-inflammatoires non stéroïdiens – AINS),
plus de 10 jours par mois pour les autres traitements de crise (opioïdes, ergotés, triptans, spécialités antalgiques associant plusieurs principes actifs).

Sur le plan clinique, la CCQ est présente dès le matin au réveil chez 79 % des cas, avec une intensité d’emblée forte chez 25 % des cas. Elle est bilatérale dans 50 %, unilatérale dans 36 % et souvent fixe, et uni- ou bilatérale dans 14 % des cas. Les nausées, vomissements, photophobie, phonophobie sont présents respectivement dans 36 %, 9 %, 30 % et 40 % des cas.

Une prise en charge spécialisée est nécessaire et permet leplus souvent d’obtenir un soulagement de ces céphalées. La prise en charge associe la mise en route d’un traitement de fond, une reduction voir un arrêt des antalgiques banals, éventuellement une prise en charge psychologique, du neuro feed back ou de l’acupuncture.

Bibliographie

Les céphalées en pratique quotidienne ; F. Brudon, G. Mick ; John Libbey Eurotext ; 2009

Sommaire : Migraine et Céphalées

  1. Migraine
  2. Céphalées de Tension
  3. Algie Vasculaire de la face
  4. Céphalées Chroniques Quotidiennes
  5. Névralgie du Trijumeau

1442688910_twitter_circle 1442688921_facebook_circle 1442688930_google_circle 1443196140_circle-tumblr

One thought on “Céphalées Chroniques Quotidiennes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s