Migraine

La migraine est caractérisée par la survenue de crises répétées de céphalées invalidantes durant de quelques heures à quelques jours chez un sujet par ailleurs normal. La classification de l’International Headache Society (IHS) distingue deux variétés principales : la migraine sans aura et la migraine avec aura, dans laquelle la céphalée est précédée ou accompagnée de symptômes neurologiques focaux et transitoires. Les crises de migraine avec aura typique comportent des signes visuels, sensitifs et/ou aphasiques. Dans la migraine hémiplégique, familiale ou sporadique, l’aura comporte un déficit moteur.

Migraine

La migraine affecte 12 % de la population générale, avec une prépondérance féminine, et entraîne un handicap important, avec diminution de la qualité de vie

En se basant sur les critères diagnostiques internationalement reconnus, plus de 10 millions de Français seraient concernés par la migraine. En ajoutant les migraineux probables selon les critères IHS (10,1 %) et migraineux certains (11,2 %), le pourcentage de personnes touchées est en effet de 21,3 % !

La migraine a un retentissement important sur la vie quotidienne du patient, notamment au au niveau  professionnel :

  • Activités professionnelles réduites chez les migraineux pendant 1,5 jours en moyenne au cours des 3 derniers mois ;
  • Activités domestiques réduites pendant 3,8 jours en moyenne chez les migraineux au cours des trois derniers mois ;
  • Activités sociales, familiales ou récréatives réduites pendant 2 jours en moyenne chez les migraineux au cours des 3 derniers mois ;
  • Activités courantes réduites chez 70 % des migraineux.

La qualité de vie du migraineux dans son ensemble est bien moins bonne que celle d’un sujet non migraineux. Malgré les conséquences de cette maladie sur la vie quotidienne, seulement 4 migraineux sur 10 se savent atteints, les autres ne pensant pas l’être (20 %) ou ne le sachant pas (40 %). Près de 80 % ne sont pas suivis par leur médecin pour ce trouble. La moitié n’a même jamais consulté pour la migraine. Parmi ces derniers, on trouve plus généralement des hommes de moins de 35 ans, des cadres et des migraineux probables.

Par ailleurs, près d’un migraineux sur deux a habituellement recours à l’automédication et donc à des traitements non spécifiques et parfois non adaptés, 15 % d’entre eux ont eu recours à au moins 5 comprimés ou gélules lors d’une crise. A contrario, 74 % des patients bénéficiant lors de leur crise d’un traitement spécifique ont pris un seul comprimé.

Pour une prise en charge idéale de la migraine, plusieurs éléments sont donc essentiels :

  1. Reconnaitre la migraine d’une céphalée autre
  2. Savoir si le traitement de la crise est efficace ou non
  3. Definir la fréquence des crises afin de determiner l’opportunité de la mise en route d’un traitement de fond
1442688910_twitter_circle 1442688921_facebook_circle 1442688930_google_circle 1443196140_circle-tumblr


One thought on “Migraine

  1. vandame 29 janvier 2014 / 2:06

    un excellent neurologue, mes migraines sont très nettement améliorée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s